Rappel: 8ème Apér-EAU scientifique – Alix Levain – Marées vertes – Péniche Antipode – Lundi 24 octobre 2016

Rappel: 8ème Apér-EAU scientifique – Alix Levain – Marées vertes – Péniche Antipode – Lundi 24 octobre 2016

with Pas de commentaire

logo-apereau-scientifique

Le Rés-EAUx est heureux de vous rappeler qu’il ne reste que 2 jours pour se retrouver lors de son 8ème Apér-EAU scientifique !

Alix Levain , membre du Rés-EAUx, y présentera ses travaux.

Cet Apér-EAU est accueilli par la Péniche Antipode le

Lundi 24 octobre 2016 à 19h

Péniche Antipode, face au 55 quai de la Seine – Paris 19ème (75019)

« Les marées vertes : enquêtes sensibles »

Les algues vertes qui prolifèrent sur les rivages en Bretagne cumulent différents statuts : nuisance, déchet, danger, symbole des méfaits du productivisme agricole, ressource pour demain…

Elles suscitent aussi, chez les habitants des baies touchées qui les côtoient depuis les années 1970, un ensemble de questions : d’où viennent-elles ? Pourquoi maintenant, pourquoi ici ?

A ces questions, les chercheurs spécialistes des milieux marins et des pollutions aquatiques ont apporté de longue date de solides éléments de réponse : les ulves sont des algues locales, qui peuvent proliférer en eau libre. Depuis les années 1960 et l’essor du « modèle agricole breton », les rivières leur fournissent en abondance les nutriments dont elles ont besoin pour croître et se reproduire.

Et pourtant, enquêtes et contre-enquêtes, loin de s’éteindre, se multiplient dans les baies…En suivant élus locaux, agriculteurs, militants environnementalistes, simples habitants dans leurs recherches,  on comprend que des questions sensibles restent encore sans réponse : pourquoi cela fait-il mal ? A qui la faute ?

Socio-anthropologue, Alix Levain réalise depuis 2010 des enquêtes ethnographiques dans les baies bretonnes touchées par les marées vertes. Elle croise ainsi régulièrement la route de ces observateurs, enquêteurs et chercheurs profanes que l’inquiétude environnementale met en quête de sens et de connaissances. Leur démarche nous éclaire sur la façon dont l’expérience des transformations environnementales contemporaines peut changer notre rapport au savoir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protection contre les spambots * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.