L’hebd’Eau #3 du 1er juin 2020

with Pas de commentaire

La lettre de diffusion de l’association Réseau d’études en sciences sociales sur l’eau (Rés-EAUx)

Chers et chères membres,
Nous avons le plaisir de vous informer de la reprise des activités du Rés-EAUx. Nous vous proposons un nouveau format de diffusion des informations scientifiques liées à l’eau.
Une newsletter hebdomadaire de veille scientifique remplace la publication d’articles quotidiens. Dans la continuité de notre travail de veille scientifique, vous y retrouverez les mêmes catégories d’informations qu’auparavant, à savoir les annonces des événements du Rés-EAUx, les parutions d’articles ou d’ouvrages des membres du Rés-EAUx, les appels à contribution et à participation, les offres d’emploi et de stage et enfin, en partenariat avec la revue Water Alternatives, la phot’eau insolite de la semaine. Nous espérons que cette nouvelle formule vous plaira. Si vous souhaitez vous abonner à cette newsletter, renseignez votre adresse mail en bas de page. Enfin, n’hésitez pas à nous faire part de vos retours et suggestions afin d’améliorer cette newsletter en nous contactant à l’adresse reseaup10(at)gmail.com reseaup10(at)gmail.com
L’équipe du Rés-EAUx

La vie du Rés-EAUx

Événement
  • Soutenance de thèse de Caroline Sarrazin : « Les pokhari dans la plaine du Népal : des étangs à usages multiples ou passant à la pisciculture exclusive dans le contexte tendu des transformations territoriales du Téraï oriental ». Cette soutenance se déroulera le 22 juin 2020 à 14h en visioconférence (informations pratiques à venir).
    Jury :
    Olivia Aubriot (co-directrice), Chargée de recherche, Centre d’Études Himalayennes, CNRS
    Hubert Cochet (examinateur), Professeur, AgroParisTech
    Pierre Dérioz (rapporteur), Maître de conférences, Université d’Avignon
    Emmanuèle Gautier-Costard (rapportrice), Professeure, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    Stéphane Ghiotti (examinateur), chargé de recherche, ART-DEV UMR 5281 CNRS
    Joëlle Smadja (directrice), Directrice de recherche, Centre d’Études Himalayennes, CNRS

















    Résumé de la thèse
    :
    La gestion des ressources, qu’il s’agisse de la terre ou de l’eau, représente un des défis contemporains majeurs pour les sociétés rurales. Dans la plaine du Téraï oriental (Népal), qui renferme des densités de population élevées (plus de 500 hab./ km²), des restructurations territoriales amènent les communautés villageoises à faire face à de fortes tensions foncières et à des pressions croissantes sur l’eau et le foncier. Elles entraînent notamment des changements dans les pratiques individuelles et collectives associées à l’utilisation et à la gestion des pokhari. Ces plans d’eau, de tailles diverses (de 0,01 à 6 hectares ou plus), sont définis dans ce travail comme des écosociosystèmes multi-usages étant donné la combinaison des usages qui répondent à des besoins distincts (économiques, domestiques, de subsistance) et illustrent des perceptions fluctuantes en fonction des acteurs de l’eau. De tenure publique ou privée, les pokhari sont gérés collectivement par des communautés villageoises Tharu ou Madhesi, des populations originaires de la plaine, ou individuellement et plutôt par des exploitants-indépendants Pahari, venus des montagnes du Népal, et qui, au travers de leurs initiatives personnelles, participent au processus d’individualisation dans la gestion des ressources. Alors qu’ils sont omniprésents dans les districts de Saptari et de Sunsari, nos deux terrains d’étude, ce n’est qu’à partir des années 1990 que les pokhari deviennent la cible de politiques publiques visant à augmenter la productivité du territoire par le développement de techniques agricoles intensives de hauts rendements : parmi celles-ci, on retrouve la pisciculture intensive dans les pokhari, qui se développe exponentiellement grâce à la mise aux enchères d’autorisations d’exploitation individuelle et privative de plans d’eau autrefois collectifs. Cette thèse de Doctorat combine une approche qualitative et quantitative : une typologie est construite pour l’analyse des caractéristiques de 232 plans d’eau localisés à Saptari et à Sunsari ; elle est combinée à une analyse spatio-temporelle de l’évolution des surfaces en eau des pokhari, et met en lien le développement des logiques gouvernementales néo-libérales avec l’intensification du productivisme dans l’utilisation des plans d’eau. Pour autant, face aux interdictions d’usage de plans d’eau anciennement collectifs, des communautés interrogées dans la plaine revendiquent leur territoire de l’eau et l’appartenance identitaire qui s’y rattache. La lutte discrète contre des formes nouvelles d’exclusion sociale permet de reconsidérer les rapports de pouvoir dans la gouvernance des plans d’eau de la plaine.

 

La veille du Rés-EAUx

Événements
  • Colloque « La gestion des eaux souterraines en zone littorale méditerranéenne », Éa éco-entreprises, en partenariat avec le Pôle Aqua-Valley, le Symcrau et le Festival International de la Camargue – reporté. Inscriptions prochainement ouvertes
  •  « Radio Café Sources » avec le professeur Didier Sicard. Eau de Paris, le 4 juin 2020 en visioconférence. Plus d’informations
  • Présentation des travaux de Rodrigo Martins, de l’Université Fédérale de São Carlos (Brésil), sur le thème « La construction sociale de l´économie politique des eaux au Brésil » pendant les ateliers du laboratoire CESSMA le mardi 9 juin de 14h à 16h en visioconférence. Pour y participer veuillez signaler votre participation et demander le lien par e-mail à <boris.samuel(at) ird.fr>
Appel à contribution
  • Workshop « Pouvoirs et ressources naturelles » du groupe de recherche « Sociétés-Environnement », Université de Valenciennes et Conseil Général du Nord. Envoyer les propositions de communication ou poster au plus tard le 31 octobre 2020. Plus d’informations
     
Offres d’emploi et de stage
  • L’Office International de l’Eau recrute : 3 offres de stages de fin d’étude (Asie du Sud-Est, Sénégal, Côte d’Ivoire) – préparation VIE sont à pourvoir. Candidatures avant le 15 juin 2020. Plus d’informations
  • Le laboratoire AVENUES de l’UNiversité de Technologie de Compiègne (UTC) en collaboration avec le Laboratoire Eau et Environnement de l’Université Gustave Eiffel propose un financement de thèse sur le sujet: « L’eau comme levier d’adaptation aux changements climatiques : méthodologie pour la construction de scénarios réalistes et réglementairement compatibles ». Les réponses sont attendues pour le 10 juin si possible. Plus d’informations

     

     


 

La phot’EAU insolite

Zorbing. Playing in water

Credit: Pxfuel, Public Domain Dedication

La phot’eau insolite de la semaine est tirée de la galerie Flickr de Water Atlernatives, en partenariat avec Water Alternatives Photo.

 


Relayer une inf’EAU / Participer au Rés-EAUx
Vous souhaitez relayer un appel à communication, une annonce de colloque ou toute autre actualité liée à l’eau ? Envoyez-nous l’ensemble des informations à reseaup10(at)gmail.com
Vous êtes membre et souhaitez participer davantage à la vie de votre association ? Vous trouverez les renseignements utiles à cette adresse !
Vous souhaitez devenir membre ? Rendez-vous à cette adresse !

 

Retrouvez-nous sur les Rés-EAUx sociaux !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Protection contre les spambots * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.