Recherches en cours

Postdoctorat (depuis octobre 2020): La baignade en ville, comparaison Paris/Berlin

Projet Digital Water City, LISIS/INRAE

Résumé: Ce projet de recherche vise à évaluer les attentes des riverains vis-à-vis de la baignade en ville, pratique interdite depuis plusieurs décennies dans la Seine et dans la Marne et récemment mise à l’agenda dans le cadre des Jeux Olympiques 2024 à Paris et dans sa banlieue. Cette pratique est quant à elle plus anciennement pratiquée à Berlin (Allemagne). Dans ces deux villes, des outils numériques (applications) sont développées pour accompagner ces pratiques. La recherche est menée sous l’encadrement de Gabrielle Bouleau et Christelle Gramaglia.

Recherches passées

Thèse (soutenue en octobre 2020) : « Traduction du concept de Paiements pour Services Hydriques, politiques de l’eau et processus de territorialisation au Kenya ».

Résumé de thèse:

Cette thèse questionne les vecteurs et les effets de l’adoption d’un concept « à la mode » dans les politiques de conservation de l’eau, celui de « Paiements pour Services Hydriques » (PSH). Elle adopte un positionnement multiscalaire et orienté vers les acteurs en cherchant à retracer les étapes allant de l’élaboration du concept de PSH dans des arènes scientifiques internationales à sa mise en œuvre sous la forme de projets localement. Elle s’organise autour de l’hypothèse de la production d’un territoire hydro-social construit autour de la notion de « service hydrique » entre usagers de l’amont et de l’aval d’un bassin-versant. L’enquête, principalement qualitative, se penche sur un cas d’étude, la région de Naivasha, où le premier projet de PSH actif du Kenya a été mis en œuvre. Elle combine une approche par la « traduction » et la mobilisation de concepts critiques de la political ecology. La thèse montre que l’adoption des PSH correspond à une période de transformation de la configuration conservationniste locale, notamment liée aux réorientations récentes des politiques de conservation de l’eau au Kenya. La problématisation du projet conduit à une focalisation nouvelle sur l’enjeu érosif et à une nouvelle distribution des rôles. Les discours autour du « succès » du projet cachent néanmoins les principaux bénéfices qu’en retirent les acteurs agricoles « enrôlés » comme « acheteurs » ou comme « vendeurs » de services hydriques. Dans la zone d’intervention du projet, la territorialisation associée aux PSH doit être relativisée, à la fois par le niveau de contrôle exercé et au regard de la transformation de la relation des individus à l’espace.

Publications

Rouillé-Kielo G., 2020. La gestion des ressources naturelles (eau et forêt) au Kenya. Des
politiques centralisées, entre exclusion et participation des populations locales. Dans : Fouéré
M.-A. et Pommerolle M.-E. (éd.), Le Kenya contemporain 2000-2020, Nairobi : IFRA Press
[Édition bilingue, anglais-français]. (à paraître)

Rouillé-Kielo G., 2019. Distributing Responsibilities in an Agricultural Ecosystem. Insights
from the Lake Naivasha Water Basin in Kenya. Nature and Culture, 14 (3).
https://doi.org/10.3167/nc.2019.140303

2019 Rouillé-Kielo G., 2019. La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au Kenya, Une
mise en oeuvre inachevée et inégale sur le territoire national. Dans : Blanchon D. et Casciarri
B. (éd.). L’accès à l’eau En Afrique: Vers de Nouveaux Paradigmes? Vulnérabilités, exclusions, résiliences
et nouvelles solidarités, Nanterre : Presses universitaires de Paris Nanterre.

Rouillé G., Calas B., Blanchon D., Temple-Boyer E., 2015. Environnement, écologisation du
politique et territorialisation : nouvelles politiques de l’eau (GIRE, PSE) et processus de
territorialisations. Espace Géographique, 44 (2). https://doi.org/10.3917/eg.442.0131

Communications

Rouillé-Kielo G. et Di Matteo F., 2018, The “Water Towers” narrative in Kenya: from its emergence to various transcoding processes, Political Ecology Network (POLLEN) Conference, Oslo, 21.06.2018.

Rouillé-Kielo G., 2017, « Les paiements pour services hydriques (PSH) au Kenya: pistes de recherche pour dépasser un débat très polarisé »Actualités de la recherche en Afrique de l’est, EHESS, 27/03/2017, Paris.

Rouillé G., 2016, « L’érosion des sols et la dégradation de la qualité de la ressource hydrique: changer de discours sans changer les solutions. L’exemple de l’amont du bassin-versant du lac Naivasha, Kenya », intervention aux Rencontres des Etudes Africaines en France (REAF), Institut National des Langues et Civilisations Orientales, 05.07.2016, Paris.

Rouillé G., 2016, « La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au Kenya, Interactions multi-acteurs, « bricolage » et disparités spatiales, Conférence internationale « L’accès à l’eau en Afrique: vers de nouveaux paradigmes? Vulnérabilité, exclusion, résiliences et nouvelles solidarités », Université Paris Ouest Nanterre la Défense, 05.07.2016, Nanterre.

Rouillé G., 2016, « Traduction locale des paradigmes influents dans le domaine de la gestion de l’eau (GIRE, PSE) et constructions territoriales. Le cas du bassin versant du lac Naivasha au Kenya », intervention à la deuxième édition des Doctoriales des sciences sociales de l’eau, Institut montpelliérain de l’eau et de l’environnement, 16.06.2016, Montpellier.

Rouillé G., 2016, « Implementation of a Payments for Environmental Services (PES) program: A driver of territorial transformations? », in : Seminar on Environmental Projects and Territorial Transformations in Agricultural Areas, Institut Français de la Recherche en Afrique (IFRA), 5.03.2016, Nairobi.

Enseignements (Université Paris-Nanterre, Département de géographie)

  • 2020 : « Acteurs et Ressources du Rural », Licence 3 (48h)
  • 2017, 2018 : Intervention dans le Séminaire « Agricultures familiale, de filière et territoire », dirigé par Alexis Gonin, Master 2 NOURAD : « Filière globale et développement territorial. L’exemple de la filière de la rose dans la région de Naivasha au Kenya » (2h)
  • 2017 : Intervention dans le Séminaire « Gouvernance et Acteurs », dirigé par Marie-Anne Germaine, Master 2 GEDELO : « Les paiements pour services environnementaux liés à l’eau, perspectives théoriques et pratiques » (2h)
  • 2018 : Travaux Dirigés, Licence 3, Systèmes d’informations géographiques (QGis). (48h)
  • 2017, 2019 : Travaux Dirigés, Licence 1 : « Villes et Campagnes » (112h)
  • 2015, 2018: Travaux Dirigés, Licence 1 : « Introduction à l’approche géographique des questions environnementales » (96h)
  • 2015, 2018 : Travaux Dirigés, Licence 1: « Sociétés et territoires » (54h)
  • 2014 : Intervention dans le Séminaire « Hydrosystème, Hydropolitique », dirigé par David Blanchon, Master 2 GEDELO : « Les paiements pour services environnementaux : une voie de coopération entre les usagers d’un bassin versant ? » (2h)
  • 2014, 2015 : Intervention dans le Séminaire « Gestion des biens collectifs entre décentralisation et mondialisation », dirigé par Frédéric Landy, Masters 2 NOURAD et GEDELO : « Vers une financiarisation de la gestion des biens communs ? L’exemple des paiements pour services environnementaux dans le bassin versant du lac Naivasha au Kenya. » (4h)
  • Discipline Géographie
  • Statut Doctorante
  • Institution Université Paris Ouest Nanterre la Défense - UMR Lavue - Laboratoire Mosaïques
  • Contact rouille.gaele@gmail.com (nouvelle adresse - ancienne bloquée)