Recherche en cours

Titre provisoire de la thèse : L’eau entre production agricole et protection environnementale : les paiements pour services environnementaux liés à l’eau au Kenya.

Mots clés : Paiements pour services environnementaux, Paiements pour services hydriques, Politiques de l’eau, Territoires de l’eau, Political ecology, Kenya

Directeur de thèse : David Blanchon

Résumé de thèse:

Depuis une décennie, le nombre de projets de paiements pour services environnementaux (PSE) a considérablement augmenté à l’échelle mondiale et la ressource hydrique est au cœur de cette dynamique. Les PSE liés à l’eau visent à améliorer la qualité ou la quantité disponible d’eau en invitant les usagers de l’amont des bassins hydrographiques (en particulier les agriculteurs) à modifier leurs pratiques. Pour encourager leurs efforts, les acteurs de l’amont reçoivent des incitatifs, de différentes natures, en contrepartie du « service » rendu aux autres usagers. Le Kenya n’échappe pas à cet engouement mondial pour le « paradigme des services » dans les politiques et projets environnementaux. Mon étude se penche sur un projet pilote de PSE (le « projet Malewa ») lancé en 2009 dans la région du lac Naivasha qui a été d’emblée présenté comme un succès. En m’appuyant sur l’approche de la political ecology, j’appréhende de façon critique les postulats scientifiques sur lesquels repose le projet et m’efforce de dévoiler la façon avec laquelle il s’insère dans les jeux d’acteurs et de pouvoir locaux. Ma recherche vise à appréhender les effets de l’application des « PSE » sur les représentations territoriales locales, en particulier à travers la diffusion des concepts de « service » et de « bassin-versant ».

Publications

Rouillé G., Blanchon D., Calas B., Temple-Boyer E.,  2015, « Environnement, écologisation du politique et territorialisation: nouvelles politiques de l’eau (GIRE, PSE) et processus de territorialisations », l’Espace Géographique.

Vergnaud C., Rouillé-Kielo G., Fautras M., 2018, “Villes et Campagnes. Proposition de progression sur un semestre”, Feuilles de Géographie, Feuille n°2018-2, 60 p. disponible en ligne

Distributing Responsibilities in the Anthropocene: Challenging the Narrative Supporting a “Payments for Environmental Services” (PES) Project in the Lake Naivasha Water Basin, Kenya. 2019. Nature and Culture. (à venir, December issue “Agriculture in the Anthropocene”)

La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au Kenya, Une mise en oeuvre inachevée et inégale sur le territoire national] 2019. In L’accès à l’eau En Afrique: Vers de Nouveaux Paradigmes? Vulnérabilités, exclusions, résiliences et nouvelles solidarités, Blanchon et Casciarri (éd.). Presses universitaires de Paris Nanterre, Nanterre. (à venir)

La gestion des ressources naturelles au Kenya (eau et forêt). Des politiques centralisées entre participation et exclusion des populations locales. 2020. In: Le Kenya contemporain: 2000-2020, coordinated by the French Institute for Research in Africa, Nairobi. Editions Karthala, Paris. (à venir)

Communications

Rouillé-Kielo G. et Di Matteo F., 2018, The “Water Towers” narrative in Kenya: from its emergence to various transcoding processes, Political Ecology Network (POLLEN) Conference, Oslo, 21.06.2018.

Rouillé-Kielo G., 2017, « Les paiements pour services hydriques (PSH) au Kenya: pistes de recherche pour dépasser un débat très polarisé »Actualités de la recherche en Afrique de l’est, EHESS, 27/03/2017, Paris.

Rouillé G., 2016, « L’érosion des sols et la dégradation de la qualité de la ressource hydrique: changer de discours sans changer les solutions. L’exemple de l’amont du bassin-versant du lac Naivasha, Kenya », intervention aux Rencontres des Etudes Africaines en France (REAF), Institut National des Langues et Civilisations Orientales, 05.07.2016, Paris.

Rouillé G., 2016, « La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au Kenya, Interactions multi-acteurs, « bricolage » et disparités spatiales, Conférence internationale « L’accès à l’eau en Afrique: vers de nouveaux paradigmes? Vulnérabilité, exclusion, résiliences et nouvelles solidarités », Université Paris Ouest Nanterre la Défense, 05.07.2016, Nanterre.

Rouillé G., 2016, « Traduction locale des paradigmes influents dans le domaine de la gestion de l’eau (GIRE, PSE) et constructions territoriales. Le cas du bassin versant du lac Naivasha au Kenya », intervention à la deuxième édition des Doctoriales des sciences sociales de l’eau, Institut montpelliérain de l’eau et de l’environnement, 16.06.2016, Montpellier.

Rouillé G., 2016, « Implementation of a Payments for Environmental Services (PES) program: A driver of territorial transformations? », in : Seminar on Environmental Projects and Territorial Transformations in Agricultural Areas, Institut Français de la Recherche en Afrique (IFRA), 5.03.2016, Nairobi.

Enseignements (Université Paris-Nanterre, Département de géographie)

  • 2017, 2018 : Intervention dans le Séminaire « Agricultures familiale, de filière et territoire », dirigé par Alexis Gonin, Master 2 NOURAD : « Filière globale et développement territorial. L’exemple de la filière de la rose dans la région de Naivasha au Kenya » (2h)
  • 2017 : Intervention dans le Séminaire « Gouvernance et Acteurs », dirigé par Marie-Anne Germaine, Master 2 GEDELO : « Les paiements pour services environnementaux liés à l’eau, perspectives théoriques et pratiques » (2h)
  • 2018 : Travaux Dirigés, Licence 3, Systèmes d’informations géographiques (QGis). (48h)
  • 2017, 2019 : Travaux Dirigés, Licence 1 : « Villes et Campagnes » (112h)
  • 2015, 2018: Travaux Dirigés, Licence 1 : « Introduction à l’approche géographique des questions environnementales » (96h)
  • 2015, 2018 : Travaux Dirigés, Licence 1: « Sociétés et territoires » (54h)
  • 2014 : Intervention dans le Séminaire « Hydrosystème, Hydropolitique », dirigé par David Blanchon, Master 2 GEDELO : « Les paiements pour services environnementaux : une voie de coopération entre les usagers d’un bassin versant ? » (2h)
  • 2014, 2015 : Intervention dans le Séminaire « Gestion des biens collectifs entre décentralisation et mondialisation », dirigé par Frédéric Landy, Masters 2 NOURAD et GEDELO : « Vers une financiarisation de la gestion des biens communs ? L’exemple des paiements pour services environnementaux dans le bassin versant du lac Naivasha au Kenya. » (4h)
  • Discipline Géographie
  • Statut Doctorante
  • Institution Université Paris Ouest Nanterre la Défense - UMR Lavue - Laboratoire Mosaïques
  • Contact rouille.gaele@gmail.com (nouvelle adresse - ancienne bloquée)