Formation antérieure :

  • 2015-2016 : Master 2 « Gestion de l’eau et Développement Local », Université Paris Nanterre. Mémoire1000 jours, 1000 retenues collinaires, gouvernance de l’eau, aménagement de l’espace rural et rapport de territorialité des irrigants dans la région d’Izmir-Turquie.
  • 2010-2015 : Ingénierie Istom en agro-développement international, spécialité en « Territoires, risques et environnement ». Mémoire : Dynamiques de l’irrigation par les eaux souterraines : quels usages, organisations et utilisations autour de la ressource dans la région d’Izmir, Turquie ?

Recherche en cours (2016-2019) :

Titre de la thèse : Gouvernance et territorialité de l’eau agricole : aménagement hydraulique de l’espace rural, le cas de la région d’Izmir en Turquie.

Directeurs de recherche : David Blanchon et Marcel Kuper

Résumé :

De 1950 à 1980, l’Etat turc a investi massivement dans la construction de barrages pour le développement de grands périmètres irrigués. Les politiques agricoles ont ensuite connu un revirement néolibéral dans les années 1980 et l’Etat a lancé un programme important de transfert de gestion de l’irrigation de la grande hydraulique dans les années 1990, à l’initiative de la Banque Mondiale et du FMI. En parallèle, l’utilisation de l’eau souterraine prend de l’importance.

Deux modes d’organisation autour de cette ressource invisible ont préalablement été analysés dans la région d’Izmir. Au sein du périmètre de grande hydraulique de Menemen, où l’eau de surface est gérée par des associations d’irrigants, la multiplication d’accès individuels à l’eau souterraine (perçue comme privative) a permis à des agriculteurs de s’émanciper de l’organisation collective pour développer une agriculture dynamique et «moderne». A l’inverse, la petite hydraulique de Kemalpaşa repose sur une utilisation intensive des eaux souterraines et présente l’originalité d’une coordination autour de forages collectifs, gérés par des coopératives d’irrigation appropriées par les communautés pendant parfois plusieurs décennies.

On assiste aujourd’hui à un retour de l’Etat via une politique d’aménagement de retenues collinaires dans l’ensemble du pays («mille jours, mille gölet»). Les cas étudiés jusqu’à présent ont toutefois montré que les irrigants et/ou les coopératives se positionnent différemment face à ces projets. L’idée est d’étudier la constitution ou non de territoires de l’eau et l’articulation des sphères publique, privée et communautaire autour de la gestion de la ressource. La question des échelles de gestion se pose dans un contexte où la décentralisation fait débat et que d’importantes réformes modifient actuellement l’administration du territoire turc et les relations entre métropoles et milieux ruraux.

Mots clés : agriculture – aménagement hydraulique – coopérative – eau souterraine – forage – irrigation – Izmir (Turquie) – métropole – retenue collinaire – territoire de l’eau – territoire rural.

Principales activités

Enseignement :

2018 (janvier-avril) : Villes et campagnes (36h), Licence 1 – Université Paris Nanterre.

2017 (septembre-décembre) : Sociétés et Territoires (24h), Licence 1 – Université Paris Nanterre.

2017 (octobre) : Agriculture, eau et environnement (2h), Master 2 « Gestion de l’eau et développement Local » et « Nouvelles ruralités, agricultures et développement local» – Université Paris Nanterre – cours coordonné par Elise Temple-Boyer

2017 (octobre) : Les biens collectifs ruraux, entre décentralisation et mondialisation (2h), Master 2 « Gestion de l’eau et développement Local » et « Nouvelles ruralités, agricultures et développement local» – Université Paris Nanterre – cours coordonné par Alexis Gonin.

2016 (septembre) : Agriculture, eau et environnement (2h), Master 2 « Gestion de l’eau et développement Local » et « Nouvelles ruralités, agricultures et développement local» – Université Paris Nanterre – cours coordonné par Elise Temple-Boyer.

2016 (janvier) : Irrigation (2h), intervention en Master 2 « Eau et Société » – Université Montpellier 2 – cours par Marcel Kuper.

Communications :

2017 :

  • Territorialisations par l’eau en Turquie : « 1000 jours, 1000 retenues collinaires », entre ambitions nationales et réalités locales. Doctoriales de l’eau, 4-6 décembre 2017, Nanterre, France.
  • Gouvernance et territorialité de l’eau agricole. Aménagement hydraulique de l’espace rural en Turquie. Journée des doctorants du Lavue, 1er décembre 2017, Nanterre, France.
  • Transformations of Turkey’s irrigated landscapes.The encounter of small-dams and local groundwater cooperatives in Izmir. Conférence Mediterranean in motion/Devinen Akdeniz, 16-18 novembre 2017, Izmir, Turquie.
  • 1000 retenues collinaires en 1000 jours : négociations entre sphères publique, privée et communautaire autour de l’eau d’irrigation dans la région d’Izmir – Turquie. Séminaire doctoral de l’ED 395, 24 janvier 2017, Nanterre, France.

2016

  • Mille jours, mille gölet : aménagements et constitution des territoires de l’eau en Turquie. Séminaire G-Eau, 8 avril 2016, Montpellier, France.

2015 :

  • Gestion collective des eaux souterraines pour l’irrigation à Kemalpaşa (Izmir, Turquie). La coopérative, moyen d’appropriation de l’eau souterraine par les communautés ? Conférence Euro-Méditerranéenne sur l’Irrigation ICID, atelier de l’ANR Groundwater ARENA, 11-16 octobre 2015, Montpellier, France.

Publications sur le rés-EAUx :

Selin Le Visage, « Coopératives d’irrigation à Kemalpaşa et gestion collective de l’eau souterraine (Izmir, Turquie) », carnet de terrain, Rés-EAUx, Publié le 1 décembre 2016, [En ligne] http://reseaux.parisnanterre.fr/carnet-de-terrain-cooperatives-dirrigation-a-kemalpasa-et-gestion-collective-de-leau-souterraine-izmir-turquie/

Hubert A., Le Visage S., Meyer C., Vila M.O. « Diagnostic des formes et usages du Morbras », carnet de terrain, Rés-EAUx , Publié le 15 avril 2016, [En ligne] https://reseaup10.u-paris10.fr/carnet-de-terrain-diagnostic-des-formes-et-usages-du-morbras/

Organisation d’évènements scientifiques :

Secrétaire adjointe du rés-EAUx

2017 : Comité d’organisation des doctoriales de l’eau de 2017, à Nanterre.

Organisation de la seconde édition de l’Expo-Bibli’EAU du rés-EAUx : l’apport des sciences sociales aux études environnementales.

2016 : Organisation de la première Expo-Bibli’EAU du rés-EAUx : l’eau au carrefour des disciplines.

2014-2015 : Cartographie des acteurs des services essentiels (focus eau, assainissement, déchets). Projet entre l’Istom et le réseau Projection, en appui à l’organisation de Défis Sud 3, forum international des Services Essentiels au Sud.

Expertises :

Réalisation d’études socio-environnementales pour des collectivités territoriales (France).

Réalisation d’études sur le monde rural et agricole pour des entreprises et associations (Togo, Pérou, Indonésie).

  • Discipline Géographie
  • Statut Doctorante
  • Institution Université Paris Nanterre, Laboratoire Mosaïques-LAVUE, UMR 7218
  • Contact s.levisage@gmail.com ; slevisage@u-paris10.fr